fr

FashionTech : Quand la technologie rencontre la mode

La découverte de nouvelles technologies sans cesse plus puissantes, plus précises, et plus innovantes change entièrement la société dans laquelle nous vivons. Même le secteur de la mode et du luxe y succombe peu à peu…

La Fashion Tech, c’est l’alliance de la mode et de la technologie. C’est l’avènement des NFT qui a permis à ce milieu ultra Tech de venir danser avec le secteur de la mode jusqu’alors réservé à une élite. Chanel qui se met à défiler avec des robots, les vêtements connectés de Google en collaboration avec H&M aux collections de wearables vendues sous forme de NFT, la technologie dans la mode n’est plus ce concept futuriste réservé aux films de science-fiction.

Petits tours d’horizon des dernières nouveautés autour de la Fashion Tech.

Si on parle de Fashion Tech, il y a tout un tas de termes bien spécifiques à connaitre et à comprendre.

  • Wearable — Les « wearables » sont l’ensemble des vêtements ou accessoires comportant des composants technologiques (puces informatiques ou électroniques avancées) afin de les rendre connectés. On peut aussi parler d’augmentation dans le cas où le vêtement dispose d’une fonction en plus du modèle original.
  • Smart-textile — Ce sont, comme le suggère le nom, des textiles intelligents, ils sont souvent programmables, et peuvent servir plusieurs fonctions (capteurs thermiques, capteurs cardiaques…)
  • 3D Print — Il s’agit d’objet ou de tissu imprimé en 3D, l’impression 3D est très présente dans la FashionTech.
  • NFT Wearable — Il s’agit de collections NFT composées d’objets de mode digitaux, ils peuvent soit être un objet pour votre avatar virtuel, ou même un objet en réalité augmentée.


La génération «Z », première cible de la Fashion Tech

C’est sans surprise que la Fashion Tech s’adresse aux plus jeunes générations, celles ayant évolué dans un environnement ou le digital fait partie intégrante de la société, les cibles premières du marché sont souvent des jeunes ultra connectés et pour qui l’informatique, la Blockchain ou l’IA, font entièrement partie de leurs vies.

À l’affut des dernières tendances et des dernières innovations technologiques, elles sont particulièrement sensibles à la Fashion Tech.

Lil Miquela, influenceuse Instagram entièrement virtuelle, désignée grâce à des outils technologiques utilisant la 3D, son compte compte désormais plus 1,5 millions d’abonnés. Extrêmement populaire auprès des plus jeunes générations, elle travaille désormais avec de grandes marques, et se fait même sponsoriser, comme une vraie influenceuse « humaine ».

La Blockchain, les NFT, et la fashion tech

En utilisant la Blockchain, les différents projets arrivent à intégrer les codes du monde de l’art à celui de la mode.

Ainsi certaines collections de NFT wearable deviennent de réelles œuvres d’art au fil du temps, The Fabricant, société néerlandaise fut une pionnière dans la digitalisation de ses collections. C’est cette société qui pour la première fois avait vendu une robe virtuelle, Iridescence, pour la modique somme de 9500 $.

Autre projet, français cette fois-ci, Inrift. Le projet porte ses ambitions encore plus loin et vient de réaliser son premier Drop (mise en vente) de NFT sur la Blockchain Flow, et signe un partenariat avec le Grand Prix de Formule 1 Français dans la foulée. Le concept ici est de relier un vêtement physique à un vêtement virtuel, sous forme de NFT, ainsi les possesseurs du NFT pourraient dans un avenir proche, récupérer un produit en édition limitée en magasin de marques partenaires, en d'autres mots un "phygital NFT".

L’expérience client avant tout !  

L’expérience client est devenue la première préoccupation des grandes marques de mode, ainsi ces dernières années de réels progrès et améliorations ont été imaginés pour satisfaire les besoins des clients sans cesse plus connectés et plus soucieux de leur image, leur avatar y compris.

Les ingénieurs en Fashion Tech ont viré à 180 degrés et ont conclu que l’utilité des vêtements et des accessoires était au cœur des préoccupations des clients. Les produits qui facilitent la vie des clients se sont donc vus commercialiser par de grandes marques de mode.

Prenons par exemple les chaussures qui se lacent toutes seules, commercialisées par Nike, le t-shirt connecté « clickshirt » qui récupère vos données corporelles (ECG en temps réel, variabilité de la fréquence cardiaque, taux de fatigue, vitesse, distance, carte du parcours, détecteur de chute, et plus encore) pendant vos séances de sport et vous aide à optimiser celles-ci ou encore le portefeuille "Hbutler" qui permet de recharger votre Smartphone.

La Fashion Tech permet aussi une personnalisation totale de chaque pièce, ainsi le client peut avoir le vêtement qui lui ressemble. C’est le cas par exemple de la marque H&M qui grâce à la collecte de données sur vos goûts et vos besoins vous proposera de créer des vêtements entièrement personnalisés selon vos propres gouts.

Conclusion :

La Fashion Tech est devenue un milieu influant, où les plus grandes marques de mode veulent se positionner avant la concurrence, ainsi nous n’en avons pas terminé avec l’intégration de grandes marques au Metavers, , sans oublier les grandes marques technologiques qui rentrent elles aussi dans la course et bientôt au-delà du style nos vêtements, ils nous serviront peut être à beaucoup plus ?

Kryll.io

Happy trading,

Website : https://kryll.io
Twitter : @Kryll.io
Telegram EN : https://t.me/kryll_io
Telegram FR: https://t.me/kryll_fr
Telegram ES: https://t.me/kryll_es
Discord : https://discord.gg/PDcHd8K
Facebook : https://www.facebook.com/kryll.io
Support : [email protected]

Author image

About MonsieurK

Is there a POAP for everything ?